Bienvenue sur mon blog ! Avant de vous laisser dévorer cet article, laissez-moi vous proposer de vous inscrire en cliquant ici pour que je vous offre mes vidéos exclusives afin de passer à l'action et prendre confiance en vous !

Le Stoïcisme est une vielle philosophie de vie qui était déjà appliqué il y a  plus de 2000 ans par les Grecs et les Romains. C’est une philosophie de vie qui prône la simplicité et la satisfaction des choses simples de la vie. C’est-à-dire que l’on apprend à apprécier notre vie et nous-même autant que possible. On apprend à se détacher des sources de plaisir, car le problème du plaisir est qu’il est de courte durée et ne nous rend pas profondément plus heureux. Que ça soit le plaisir gustatif, charnel, plaisir social, etc… Par contre, contrairement au bouddhisme, nous ne sommes pas restreints à expérimenter ces sources de gratifications extérieures. On doit juste veiller à ne pas en dépendre et être capable de vivre le plus simplement au monde à n’importe quel moment.

 

 

La visualisation négative

 

Les pratiquants du stoïcisme avaient tout un arsenal de techniques et de pratiques afin de les aider à intégrer et à mettre en pratique leur philosophie Comme pour tout dans la vie, la théorie n’est pas suffisante pour vivre les bénéfices de ce qu’on l’a appris. C’est pourquoi, les adéhérant au Stoïcisme pratiquaient différents exercices et mises en pratiques pour développer leur forces et préparer leur mental vers l’état d’esprit désiré.

Par exemple, il pratiquait la visualisation négative qui était un de leur outil les plus puissants ! Cette visualisation consiste à s’imaginer perdre ce que nous avons déjà. Nous avons en général la chance de pouvoir, marcher, voir, respirer, etc… Cependant, il est rare que nous prêtions une grande attention à toutes ces choses que nous avons la chance de vivre. Bien au contraire, notre tendance humaine à nous habituer à notre situation nous fait considérer tous ces privilèges comme acquis et juste normal. Et c’est bien là le piège ! Croire que tout est acquis et dû est le meilleur moyen pour ne jamais se sentir satisfait de notre vie et de ce que l’on a la chance de déjà avoir ! Vous imaginez perdre l’usage de vos jambes, un membre de votre famille, votre conjoint/conjointe, votre santé ou toute chose à laquelle vous tenez vous rendra plus lucide face à leur temporalité. Rien n’est définitif et on ne sait jamais quand on pourra perdre ces éléments considérés comme acquis.

Le but est de prendre conscience au quotidien de la chance que vous avez de jouir des petites choses simples que vous avez déjà. En quelque sorte, sortir de la quête perpétuelle de vouloir toujours plus et être plus heureux chaque jour de votre vie ! Il vous suffit de vous imaginer perdre des éléments de votre vie un peu chaque jour afin de réussir à petit à petit développer plus d’appréciation pour ce que vous avez déjà !

Par exemple, vous pouvez appliquer la visualisation négative lorsque vous vous brossez les dents où lorsque vous prenez le volant pour aller au travail. De cette manière, vous optimisez votre temps tout en progressant chaque jour ! Même si ce que vous avez imaginé n’arrive jamais, vous en aurez plus profité à l’idée d’une potentielle perte. Et si ce que vous imaginez finit par vraiment arrivé, vous avez de grandes chances de mieux supporter votre perte et d’en retirer la satisfaction d’en avoir bien profité avant que ça arrive. C’est ça l’intérêt d’une telle technique.

Gérez votre frustration

 

Ils apprennent également à mieux gérer leurs émotions, notamment la colère. Quand quelqu’un les mettait en colère, ils s’imaginaient eux-mêmes une situation oú ils étaient le déclencheur de la colère de l’autre. Par exemple si quelqu’un fait trop de bruit et que ça vous agace, vous pouvez vous rappeler d’une situation similaire où vous avez également été bruyant. De cette manière, vous éprouverez plus d’empathies vis-à-vis du comportement de l’autre et vous réussirez sûrement à apaiser votre frustration.

D’ailleurs, les pratiquants du stoïcismes sont conscients de la difficulté à réagir face à des provocations ou insultes d’autruis. D’une part, nous risquons de nous véxer à l’écoute de cette insulte et d’autre part, nous ne saurons pas toujours comment réagir et quoi répondre à une insulte. Une des solutions est d’apprendre à répondre avec une grande auto dérision afin de conserver un état d’esprit positif et de dissuader l’autre de vous attaquer à nouveau. En effet, si votre comportement reflète une bonne confiance en vous et un état d’esprit léger et amusant, l’autre ne saura plus quoi dire ou ne voudra plus vous provoquer à nouveau, car il voit que ça ne vous affecte pas. Avec l’auto dérision, vous conservez votre tranquillité tout en dissuadant les autres de vous provoquer. Par exemple, si quelqu’un vous traite d’arrogant, vous pourriez répondre  » Ah mince ! C’est vrai, ma tête ne va plus passer entre les portes si je continue 😉 »
Fun, détachement et confiance en soi.

D’ailleurs, ce genre de répartie et de manière de répondre demande un minimum de détachement face au regard des autres. En effet, si vous accordez trop d’importance aux jugements d’autrui, ça sera impossible d’atteindre le niveau de calme et de tranquillité désiré.
C’est pourquoi, la pratique du stoïcisme implique d’apprendre à vivre pour soi et sans grande peur du jugement de l’autre.
Un véritable défi en soi pour l’être humain, car notre nature nous pousse à rechercher la validation et l’acceptation des autres.

Focalise-toi sur ce que tu peux contrôler.

 

Le calme requit dans la philosophie du Stoïcisme implique de ne pas se soucier inutilement des éléments qui sont hors de votre contrôle. Au contraire, le but est d’apprendre à vous focaliser sur ce que vous pouvez contrôler ou partiellement contrôler. Ils ont défini 3 catégories :

 

  1. Ce qui est entièrement sous votre contrôle.

  2. Ce qui est partiellement sous votre contrôle

  3. Ce qui est totalement hors de votre contrôle.

 

Le souci de l’être humain, c’est qu’il a tendance à passer trop de temps à penser à la deuxième et troisième catégorie. En réalité, il serait plus bénéfique de vous focaliser sur la première et la deuxième catégorie. De plus, porter votre attention et énergie sur les actions indirectes qui peuvent vous rapprocher de votre but est le meilleur moyen de rester sur les traces de votre objectif et de votre tranquillité.

Par exemple, si vous êtes un danseur et que vous avez une audition qui vous attend afin de passer au niveau supérieur, vous allez avoir une certaine pression et inquiétude peut-être. Vous vous demanderez si les juges vont aimer votre performance, si vous êtes prêts pour danser devant autant de monde et si vous allez réussir à vous vous souvenir de toute votre chorégraphie. Ces inquiétudes, bien qu’elles soient légitimes, sont totalement inutiles ! Ce n’est pas parce que vous y pensez que le résultat que vous obtiendrez sera différent.

C’est pourquoi, je vous suggère de prendre conscience de cette réalité et de ne pas trop vous soucier des éléments de la 3ème catégorie.
Fixez-vous des objectifs qui sont totalement en votre contrôle ! « Répéter chaque jour ma chorégraphie avant l’audition devant le juré. » « Faire des exercices de respirations avant l’audition afin d’être plus détendu et calme. » ou bien  » Montrer ma chorégraphie à mon professeur ou toute personnes qualifiées susceptibles de vous donner un feedback sur votre performance ». Voilà à quoi devrait ressembler vos objectifs si vous voulez vivre plus sereinement en vous focalisant sur l’essentiel.

Taha MOULINE. 

Passionné de psychologie et de développement personnel depuis de nombreuses années, je suis persuadé que nous avons un grand pouvoir sur le déroulement de notre vie ! Notre état d’esprit et nos actions créent nos plus beaux rêves et sont responsables de notre vie. C’est pourquoi, je veux partager mon expérience et mon savoir avec les plus motivés d’entre vous !